Méthode Lean Startup : aller à l’essentiel pour tester la pertinence d’un projet rapidement

Présentation

Le Lean startup est une méthodologie de gestion de projet qui consiste à s’adapter constamment à son marché, en fonction des besoins exprimés par ses utilisateurs. Ainsi, il nécessite de rester en écoute très active auprès de ses utilisateurs, et d’être très ouvert à la critique. L’objectif étant de proposer un produit ou service répondant le mieux possible aux besoins du marché ! Par ces éléments, le Lean Startup favorise la commercialisation rapide de ses produits en apportant une réponse directe à ses utilisateurs.

La gestion de projet en mode itératif

Lorsqu’on démarre un projet, on part sur des hypothèses plus ou moins solides permettant de répondre à un besoin identifié sur un marché. Cependant, les besoins peuvent être mal compris, ils peuvent évoluer, etc…

Fonctionner de façon itérative permet d’avancer dans le développement d’un projet en validant progressivement les hypothèses, et de réajuster progressivement le projet de sorte à mieux répondre aux besoins des utilisateurs.

Cela évite de livrer un projet complet qui finalement, ne répond pas ou partiellement aux besoins. La méthodologie limite les risques d’échec et favorise la livraison rapide d’un projet, en le rendant opérationnel rapidement, sans avoir forcement développer l’ensemble des fonctionnalités.

Se montrer ouvert et passionné par son métier

Le Lean Startup impose d’être ouvert à la critique pour bien fonctionner, car il faut être à l’écoute de ses utilisateurs finaux, et donc potentiellement tout remettre en cause pour mieux répondre aux besoins.

De plus, pour être efficace et innovant, il est nécessaire d’être passionné par son métier / projet. C’est une composante logique à l’épanouissement d’une personne. Comment pouvez-vous travailler pendant des mois sur un projet qu’il faut potentiellement réorienté progressivement sans passion ?

Le principe d’un “Build – Measure – Learn”

Lean Startup recommande de mettre en place des cycles courts sous la forme “Build (Construire) – Measure (Mesurer) – Learn (Apprendre)”. Ainsi, le projet doit être rendu opérationnel rapidement, avec les fonctionnalités clés permettant de répondre aux besoins primaires des utilisateurs. L’idée étant de valider que le résultat opérationnel peut être exploité et satisfaire les utilisateurs.

Une fois que le projet est développé avec les fonctions clés (Build), il faut mesurer l’impact (Measure) auprès de ses utilisateurs afin d’identifier si le taux de satisfaction est suffisant pour développer davantage la commercialisation et ainsi, générer un chiffre d’affaires permettant de financer les développements futurs.

Une fois la mesure réalisée, “Learn” implique d’analyser les résultats et identifier les pistes d’optimisation pour rendre le produit plus pertinent. Il est possible qu’à ce stade, l’équipe identifie que l’opportunité de développer le projet est finalement insuffisante pour le poursuivre.

Dans le monde des startups, le Lean Startup va ainsi permettre d’identifier si le projet est viable, s’il doit être réorienté (pivot) ou abandonné par manque d’attrait des utilisateurs.

Avoir une proximité forte avec ses prospects

Être proche de ses utilisateurs dès la conception du projet est important pour valider les premières hypothèses et réorienter le projet en fonction des besoins exprimés. Parfois (souvent ?), une équipe va imaginer une réponse à des besoins qui s’avère imprécise.

Il est fortement recommandé d’échanger, d’écouter, de chercher la critique, pour mieux construire son projet AVEC ses utilisateurs. Le résultat final risque fortement d’être bien meilleur.

Tester le marché grâce à l’A/B Testing et le MVP

L’A/B testing ou le MVP (Minimum Viable Product) sont des solutions permettant de tester le marché de façon itérative, à travers le développement de fonctionnalités innovantes.

L’A/B testing va permettre de tester réellement une ou plusieurs composantes du projet (fonction, message, etc…) pour mesurer l’impact afin de maximiser l’atteinte des objectifs définis. Par exemple, tester une accroche pour l’optimiser ensuite, afin d’avoir plus d’impact et favoriser les souscriptions.

Le MVP quant à lui, correspond à un produit ou service apportant une solution à un problème déterminé, qui contient des anomalies acceptables pour l’utilisateur en raison de sa forte valeur ajoutée. Ces anomalies doivent ensuite être corrigées progressivement pour répondre davantage aux besoins des utilisateurs.

Adopter le principe du pivot

Le pivot consiste à redéfinir son produit ou service après avoir constaté qu’il ne répond pas correctement aux besoins des utilisateurs. Le pivot peut intégrer une fonctionnalité comme remettre en cause l’ensemble du projet. L’important étant de ne pas s’attacher au produit ou service réalisé mais se focaliser plutôt sur la recherche de solutions pertinentes à apporter aux utilisateurs.

Le pivot est très bien perçu par les investisseurs et autres startupers car c’est un signe d’intelligence et de maturité. En effet, cela montre que l’équipe à mieux identifier les besoins des utilisateurs finaux, et souhaite donc proposer un produit ou service plus pertinent.

L’intérêt d’avoir une vision forte

Le Lean Startup se focalise beaucoup sur la vision du projet. En effet, l’équipe doit partager un objectif commun et avoir une volonté très forte, du fait des nombreuses difficultés qu’ils vont rencontrer avant de connaître le succès.

D’autant plus qu’il faudra potentiellement produire différentes versions du produit pour parvenir à atteindre un résultat satisfaisant qui peut être commercialisé, ce qui implique d’être persévérant.

Les points négatifs de la méthode Lean Startup

Lean Startup peut réduire la “vision” d’une équipe car elle va se focaliser davantage sur l’itération de projets plus petits. Avoir une vision nécessite de se projeter sur le long terme, alors que le Lean Startup se focalise bien plus sur l’opérationnel et la rapidité d’exécution.

Il peut réduire l’intérêt d’un projet suite à un pivot radical car le principe du projet peut s’avérer moins passionnant pour l’équipe, que le projet d’origine. L’important étant de répondre au besoin, la passion peut être altérée potentiellement.

Aussi, vous pouvez perdre des utilisateurs (clients) potentiels en leur proposant l’essai de vos premières versions “basiques”. Des utilisateurs mal informés auront peur d’une équipe qui semble demander beaucoup de retours et d’attention.

Le Lean Startup implique également d’être très ouvert d’esprit, et de potentiellement accepter que les premières versions réalisées, durant des mois et avec énormément de travail, ne serviront à rien et qu’il faut tout revoir.

Schéma récapitulatif

Lean-Startup-La-méthode

Conclusion

Le Lean Startup est une méthodologie permettant d’optimiser les chances de réussite d’un projet. Il évite de développer une solution complète très coûteuse qui ne répond pas, comme souhaité, aux besoins identifiés. Elle favoriser le développement de versions successives permettant de tester progressivement la pertinence du produit ou service.

La méthodologie n’est pas une solution miracle, mais un outil permettant de favoriser la réussite d’un projet. Tout dépend ensuite de l’équipe et de la qualité d’exécution.

Il y a aussi le fait qu’il est propre à chacun de définir le bon moment pour réaliser un pivot. L’expérience favorise les bons choix.

Aller plus loin